Les analyses sanguines et le cru

Les analyses sanguines et le cru

image_pdfVersion PDFimage_printImprimer

L’alimentation crue influence t’elle les résultats des analyses sanguines ?

Selon une étude de 2003 du Dr Doods, il apparaît que 3 éléments augmentent légèrement chez les chiens et chats nourris au cru, sans toutefois dépasser les valeurs hautes usuelles : l’urée, l’hématocrite et la créatinine.

L’urée
C’est un déchet azoté, issu de la dégradation des protéines par le foie. Elle ensuite filtrée par les reins et éliminée par les urines.

La créatinine
C’est aussi un déchet issu de la dégradation de la créatine (synthétisée par le foie et stockée dans les muscles), filtrée par les reins et éliminée dans les urines

L’hématocrite
Elle désigne la proportion de globules rouges dans le sang

L’étude

Voici un extrait de l’introduction :

In 2003, in collaboration with Dr. Susan Wynn, we investigated the basic clinical laboratory parameters of 256 healthy adult dogs of varying ages and breed types being fed raw food diets for at least 9 months. We found that dogs fed raw meats (natural carnivores) had higher red blood cell and blood urea nitrogen levels than dogs fed cereal-based food (obligate omnivores).

The intake of proportionately large amounts of raw meat protein and the significantly higher BUN concentrations found in our initial study, suggested the possibility of some spillover into the urine of  measurable amounts of urea nitrogen and/or albumin. A second two-part study was therefore initiated to measure and compare the albumin content of the urine of raw and cereal fed dogs.  Results indicated that there was no leakage of albumin into the urine of healthy raw fed dogs, and that no apparent short- and long-term clinical effects on renal function were detected from the feeding of raw diets

[…] the same laboratory (Antech Diagnostics) analyzed the samples from 227 of the dogs. From this group, there were 87 dogs fed the classical BARF diet of Dr. Ian Billinghurst, 46 dogs were fed the Volhard diet of Wendy Volhard, and the remaining 94 dogs were fed other types of custom raw diets.

Traduction : En 2003, en collaboration avec la Dre Susan Wynn, nous avons étudié les paramètres de laboratoire clinique de base de 256 chiens adultes en bonne santé, d’âge et de race différents, nourris avec des aliments crus pendant au moins 9 mois. Nous avons constaté que les chiens nourris de viande crue (carnivores naturels) présentaient des niveaux plus élevés de globules rouges et d’urée sanguine que les chiens nourris avec des aliments à base de céréales (omnivores obligatoires).

L’ingestion de quantités proportionnellement importantes de protéines de viande crue et les concentrations beaucoup plus élevées d’urée dans notre étude initiale suggéraient la possibilité de répercussions dans l’urine de quantités mesurables d’urée et / ou d’albumine. Une deuxième étude en deux parties a donc été lancée pour mesurer et comparer le contenu en albumine de l’urine des chiens nourris au cru et nourris avec des céréales. Les résultats ont montré qu’il n’y avait aucune fuite d’albumine dans l’urine des chiens nourris au crus et en bonne santé, et qu’aucun effet clinique apparent à court et à long terme sur la fonction rénale n’avait été détecté lors de l’alimentation avec des aliments crus.

[…] le même laboratoire (Antech Diagnostics) a analysé les échantillons de 227 chiens. Parmi ce groupe, 87 chiens recevaient le régime classique BARF du Dr Ian Billinghurst, 46 chiens recevaient le régime Volhard de Wendy Volhard et les 94 chiens restants recevaient d’autres types de régimes crus personnalisés.

 

J’ai été intriguée par ce régime Volhard . On vous fait acheter un mélange de céréales et de poudres dans lequel se trouve : du foie, des œufs, de l’huile de tournesol, de l’huile de foie de morue, de l’avoine, du sarrasin, des germes de blé, du son de blé, des herbes, des vitamines, de la levure, du kelp, de la mélasse, du vinaigre de cidre, de la Terre de Diatomée. Ensuite vous rajoutez un peu de viande fraîche et de l’eau chaude et vous obtenez une joyeuse bouillie.

 

 

 

Du coup on ne peut pas dire que ce soit une alimentation crue …

 

Pour faire simple et ne pas vous noyer sous toutes les données de l’étude (que vous retrouverez en lien au début de l’article), j’ai consulté le site Dogs Naturally Magazine qui parle de cette étude et qui donne les résultats en chiffres.

 

Les valeurs augmentées de la créatinine ne concernent que des chiens nourris à la ration ménagère.

Sur ce même site on nous dit que l’augmentation d’urée (BUN) est normale car « les chiens nourris au cru ont naturellement une urée plus haute car ils consomment plus de protéines« .
Or si je regarde n’importe quel paquet de croquettes, leurs taux de protéines sont largement supérieur aux taux de protéines qui se trouvent dans la viande crue. Donc le taux d’urée ne devrait pas être excessivement élevé surtout si le chien est à jeun depuis 12 h avant la prise de sang.

En cherchant plus avant, voilà ce qu’on lit au sujet de ces résultats sur le site du Dr Lyn Thomson vétérinaire néo zélandaise :

Concernant l’hématocrite : « L’hématocrite désigne la quantité de globules rouges dans le volume sanguin total. Les chiens nourris au cru reçoivent davantage de protéines animales hautement digestibles (par opposition aux protéines végétales et aux sous-produits animaux des croquettes) et, donc, de sources de fer et de vitamines B plus disponibles, indispensables à la croissance des globules rouges. Une hématocrite légèrement élevée n’est pas surprenant dans ces conditions »

Concernant l’urée (BUN) : « Les chiens nourris au cru disposent d’une gamme complète d’acides aminés hautement digestibles, d’origine animale, et il n’est donc pas surprenant qu’une plus grande quantité d’urée soit produite. L’azote uréique humaine augmente également lorsque l’alimentation est riche en protéines. Un régime composé de viande, d’os et d’organes fournira un niveau normal de protéines pour un carnivore »

Concernant la créatinine : « Elle sera élevée lorsqu’il y a dysfonction rénale, déshydratation, saignements gastro-intestinaux et en raison de facteurs diététiques. Des reins sains et normaux produisent de la créatinine de façon constante au fil du temps »

Et elle conclue ainsi : « Les valeurs légèrement plus élevées dans le groupe de cru ne sont pas surprenantes, étant donné qu’elles sont liées au métabolisme des protéines. Les chiens qui suivent une alimentation crue, équilibrée et bien conçue, reçoivent des protéines complètes de haute qualité provenant de sources animales, qui sont plus faciles à utiliser que les sources de protéines de qualité inférieure dans les croquettes. Il est nécessaire d’élaborer un ensemble de valeurs normales de référence spécifiquement pour les chiens nourris au cru afin de permettre une évaluation plus précise des résultats sanguins »

Cette conclusion me parait très juste. Quitte à faire des études, autant le faire avec un régime cru adapté et non pas un mélange de genre : Barf, régime Volhard et surtout une alimentation maison dont on ne sait rien de sa composition.

Il est à noter que le Dr Jean Dodds ne recommande pas le cru pour les animaux ayant des pathologies rénales, hépatiques et intestinales.

For the dogs that tested positive for albuminuria, I would suggest a home cooked diet. I would also suggest home cooked meals for dogs with significant liver, kidney and bowel conditions. Raw diets can be a little bit too much for their bodies to handle and they need the food to be slightly broken down through light cooking or steaming.

Traduction : Pour les chiens testés positifs à l’albuminurie, je suggérerais un régime cuit à la maison. Je suggérerais également des repas cuisinés maison pour les chiens souffrant de troubles hépatiques, rénaux et intestinaux. Les régimes crus peuvent être un peu trop difficiles à gérer pour leur corps et ils ont besoin que les aliments soient légèrement décomposés grâce à une cuisson légère ou d’une cuisson à la vapeur

 

C’est vraiment déconcertant de la part d’une professionnelle qui se dit être une partisane du cru. D’autant que les nombreux témoignages sur les réseaux sociaux, les blogs les sites à travers le monde, attestent que le cru a largement contribué à l’amélioration de la santé des chiens, chats et furets.

 

En conclusion

Avant de faire réaliser une analyse sanguine à votre chat ou votre chien, assurez vous que celui ci soit à jeun, et si les valeurs de l’urée, de la créatinine et de l’hématocrite sont sur la limite haute des valeurs usuelles, ne vous inquiétez pas.

 

 

 

 

 

 

 

© 2019, Carole M.. All rights reserved.

Notez: Cet article a été protégé par le droit d'auteur. Voir copyright certificate

Les commentaires sont clos.
Dutch Dutch English English French French German German Italian Italian Portuguese Portuguese Spanish Spanish