Les aliments dangereux : vrai ou faux et pourquoi ?

Les aliments dangereux : vrai ou faux et pourquoi ?

image_pdfVersion PDFimage_printImprimer

On a tous déjà vu des affiches ou des images circulant sur la toile, nous alertant sur les dangers de certains aliments. Mais le sont il vraiment et pourquoi ? Voici quelques un des aliments qui reviennent régulièrement dans les listes des aliments interdits, toxique ou dangereux.

 

 

Le chocolat et le café : Vrai

Si le chocolat est une source de bienfaits pour l’être humain, tant pour son goût que pour ses apports nutritionnels, il n’en est pas de même pour nos animaux de compagnie.
La raison : la théobromine. Cette molécule fait partie des méthylxanthine (MTX), comme la caféine, et elle a la capacité de pénétrer le système nerveux central. Si ces effets sont bénéfiques chez l’homme, ils ne sont pas sans danger pour l’animal.
En effet il suffit de 45 mg ou plus de théobromine par 453 grammes de poids de votre animal (1 pound) pour que cette dose soit létale (donc mortelle).
Vous retrouverez un article complet sur les dangers du chocolat ici

La café quant à lui contient également de la théobromine mais aussi de la caféine et de la théophylline. La dose létale médiane (DL50) de la caféine est d’environ 140 mg/kg chez le chien et environ 100 mg/kg chez le chat. Un gramme de grains de café contient 10 à 20 mg de caféine. (Source) (Etude)
Les symptômes de l’intoxication sont proches de celle due au chocolat

 

Les médicaments : Vrai

Ne donnez pas de médicaments à destination des humains à votre animal à moins d’en avoir référé à votre vétérinaire. Ne laissez jamais de médicaments à portée des animaux. Leur ingestion peut entraîner la défaillance de certains organes

 

L’alcool : Vrai

Tous les alcools (éthanol, méthanol, isopropanol) sont rapidement absorbés par le système digestif ainsi que par voie cutanée. L’éthanol est présent dans la plupart des boissons alcoolisées, le méthanol dans les anti gel  et l’isopropanol se trouve dans les « alcool à frotter » ou certains spray anti puces.
La dose létale de méthanol pour un chien est de 4–8 mL/kg. L’isopropanol est 2 fois plus toxique que l’éthanol et les premiers signes cliniques apparaissent après absorption orale de 0.5 mL/kg ou plus.
Voilà ce que décrit le Manuel vétérinaire Merck   :

Les signes commencent généralement dans les 30 à 60 minutes suivant l’ingestion et comprennent des vomissements, une diarrhée, une ataxie, une désorientation (ivresse), une dépression, des tremblements et une dyspnée. Les cas graves peuvent évoluer vers le coma, l’hypothermie, des convulsions, une bradycardie et une dépression respiratoire. La mort est généralement due à une insuffisance respiratoire, une hypothermie, une hypoglycémie et / ou une acidose métabolique. Une pneumonie secondaire à une aspiration de vomissements est possible.

Vous l’aurez donc compris l’alcool est à bannir pour les animaux de compagnie.

 

Le blanc d’œuf cru : Faux

Il tient sa mauvaise réputation de l’avidine, une vitamine qui empêche l’assimilation de la biotine (vitamine B 8) si ingéré en trop grande quantité. Or si vous donnez un œuf cru entier la quantité d’avidine est trop peu importante pour avoir des effets délétères. Vous trouverez de plus d’amples informations dans l’article sur l’œuf 

 

Les os de poulet, de lapin et les arêtes de poissons : Faux et Vrai

En tant que raw feeder nous le savons, les os de poulet et de lapin ne sont pas plus dangereux qu’un autre os … cru et charnu. La cuisson altère la structure de l’os, le rend friable et cassant et ainsi provoque de nombreux accidents, tout comme les os nus : perforation, ulcération, occlusion .
Il en va de même pour les arêtes de poissons.. De plus certains poissons aux squelettes osseux ne se donnent pas entiers mais en filets, pour éviter que les grosses arêtes ne se plantent dans le palais, la gorge ou l’œsophage.

Voici une démonstration d’os de poulet en vidéo

 

Les pommes de terre crues : Vrai

La pomme de terre crue contient de le solanine, un glycoalcaloïdes présents dans les espèces de la famille des Solanacées comme la tomate ou l’aubergine. Cette substance est toxique si consommé à haute dose et c’est le cas dans les pommes de terre verdies ou germées. Le chat est apparemment moins concerné que le chien

Voilà ce que décrit le site de l’hôpital vétérinaire Frégis

Chez le chien, les signes cliniques sont dominés par des troubles digestifs : coliques, vomissements, constipation puis diarrhée sévère et parfois noirâtre, hypersalivation.
Des complications nerveuses sont possibles : changement de comportement, ataxie, tremblements, mydriasehypothermie. Les troubles deviennent progressivement plus marqués et en vingt-quatre heures, une paralysie complète s’installe. Un coma de quelques heures précède la mort.

 

Le jambon : Vrai

S’il n’est ni toxique ni dangereux, il est tout simplement inapproprié dans l’alimentation d’un carnivore. En effet il sera soit cuit, soit fumé, et dans les 2 cas trop salé. Consommé régulièrement et sur le long terme il peut causer une inflammation du pancréas.

 

L’avocat : Faux

La persine est une toxine présente dans la peau de l’avocat, ses feuilles et le noyau. Ses 3 parties ne doivent pas être consommées car dangereuse et toxiques. La persine est également présente en petite quantité dans la chair mûre et ne présente aucun danger dans ce dernier cas.
Sa réputation de dangerosité vient d’une seule « étude » provenant d’Afrique du Sud où deux chiens affamés sont décédés d’une défaillance des organes et du cœur. Il se trouve que ces deux chiens se sont trouvés une plantation d’avocats et comme ils avaient faim, ils ont consommé des avocats entier y compris les tiges, les feuilles, la peau et même l’écorce de l’arbre.
Le contenu de l’estomac des chiens n’a pas été analysé pour l’étude, mais les symptômes qu’ils présentaient avant le décès étaient similaires à ceux observés dans une étude portant sur 15 chèvres ayant mangé des feuilles d’avocat et sont mortes. (Source)
Or une étude récente de 2012 a mis en évidence l’absence de toxicité de la chair de l’avocat

 

Les noix de Macadamia : Vrai

S’il est vrai que les noix de Macadamia sont associées à un syndrome non fatal entraînant des troubles digestifs et des symptômes de faiblesse, d’ataxie et d’hyperthermie, les symptômes varient d’un animal à un autre en fonction de la quantité ingérée. (Source) Pour autant aucun cas de décès n’a été rapporté chez le chien qui est la seule espèce chez qui les symptômes aient été déclaré. (Source)

 

Le raisin frais et sec : Aucune preuve scientifique

On l’a tous entendu. Le raisin est toxique pour les chiens. Toutefois personne n’est capable de dire pourquoi. Les symptômes de l’intoxication sont : diarrhées, vomissements, léthargie et une défaillance rénale peut en résulter.
Mais alors est ce un mythe ou une réalité ?
Sur les sites The Dog Place et No More Vet Bills, plusieurs thèses et faits sont avancés
– Pour qu’un aliment soit considéré comme toxique il faut que sa toxicité ait été reconnue en mettant en évidence l’agent responsable via une nécropsie et d’autres moyens de recherches, et ainsi prouver que cet agent seul est responsable du décès.
– Aucune toxine ni composant chimique dans le raisin n’a été identifié en tant que poison pour le chien (aucun cas n’a été recensé chez le chat)
– Aucun élément des raisins secs n’a non plus été identifié
– Aucune étude scientifique n’a permis d’affirmer que dans les cas où certains chiens avaient souffert de défaillance rénale, le raisin était la cause. Il a juste été mis en avant le fait que dans ces cas du raisin avait été ingéré
– Une évaluation consistant dans la lecture de dossiers, a été faite sur 43 cas déclarés au Centre de Contrôle des Poisons de l’ASPCA (l’équivalent de notre SPA en France) entre 1992 et 2002
– Cette évaluation est relayée par Snopes, un média qui démystifie certaines informations bien ancrées dans la société. Dans une mise à jour de leur article ils indiquent avoir contacté les auteurs de « l’étude » pour savoir si de nouvelles informations étaient disponibles et la réponse a été qu’ils n’en savaient pas plus qu’au moment ou cette « étude » avait été menée.
– Une enquête a été faite auprès d’éleveurs, de vétérinaires et propriétaires de chiens et sur les 130 réponses reçues aucune n’a rapporté un quelconque symptôme.
– Peut on imputer les défaillances rénales au raisin quand on nourrit son animal avec une alimentation industrielle et qu’on ne connait pas l’état des reins avant l »empoisonnement » ?
– On ne connait pas la dose toxique du raisin. Les cas enregistrés varient de quelques grains à plusieurs grappes.
– Dans la nature, les loups et les renards mangent des raisins au même titre que d’autres baies.

En 2014 le Docteur vétérinaire Greg Aldrich a publié un article sur le site Petfood Industry.com, dans lequel il s’étonne que l’on trouve des extrait de pépins de raisin dans certains produits alimentaires pour chien, mais que le raison et le raisin sec soient systématiquement absent malgré des études indiquant les bienfaits de ce fruit.
Il souligne que pour les chiens affectés, cela débute avec des vomissements dans les 24 h suivant l’ingestion des raisins ou des raisins secs et qu’aucune dose consistante n’a été identifiée.
Il précise également que sans étude scientifique cet empoisonnement au raisin relève plus de la légende urbaine que de fait médicaux. Il indique qu’il est fort possible que, comme pour l’ail et l’oignon, il y ait des agents bénéfiques dans le raisin, mais qu’à des doses importantes et sans temps d’accoutumance, cela puisse mener à des effets délétères.

Ci dessous vous le retrouvez lors d’une interview sur le sujet.

Are Grapes Toxic to Pets?

Are Grapes🍇 and Raisins really dangerous for pets?🐶🐱🚫With Dr. Greg Aldrich & Dr. Karen Becker

Gepostet von Rodney Habib am Mittwoch, 1. August 2018

 

Les groseilles : Faux

Encore une mauvaise traduction et une mauvaise interprétation qui amènent à relayer des mythes sans aucun fondement scientifiques. En anglais groseille se dit currant et les suisse l’appelle raisinet . La confusion vient du fait qu’aux USA on vend des raisins de Corinthe sous l’appellation Zane currant, et ils sont considérés comme toxiques ce qui n’est pas non plus prouvé scientifiquement.
Mais en réalité les groseilles que nous trouvons chez notre primeur ou dans notre jardin, comme les groseilles rouges, blanches, à maquereau, et même le cassis sont du genre Ribes (un autre groupe de plantes) et ne sont pas toxiques. Toutefois ils peuvent occasionner quelques troubles digestifs si ingérés en grande quantité.

 

Les champignons : Faux et Vrai

Si on pense tous à l’amanite et d’autres champignons sauvages qui sont sans conteste toxiques, il n’en va pas de même pour tous les champignons. Si vous souhaitez en donner  à votre chien préférez les champignons dits médicinaux comme le Shiitake, le Reishi, le, Maitake, le Turkey Tail (queue de dindon sauvage), le Coriolus Versicolor et le Cordyceps

Voici une liste des champions toxiques référencés par la Namyco (North American Mycological Association)
– Amanite tue mouche (Amanita muscaria),  Amanite panthère (Amanita pantherina), Amanite phalloïde (Amanita phalloides) qui attirent particulièrement les chiens à cause de leur odeur de poisson. Elles contiennet de l’acide iboténique qui est un neurotoxique et du muscimole, un alcaloïde psychoactif
– Les Inocybes et les Clitocybes à cause de la muscarine (alcaloïde toxique)
– Certains types de Sclérodermes notamment le Scléroderme commun
– Le bolet
– Le Chlorophyllum
– Les Entolomes
– Le verpa
– La Gyromitre(fausse morille)
– Les Helvelles
– Les Psylocybes
– Les Conocybes
– Les Paneolus
– Les Gymnopiles
– Les lépiotes
– Les Galerina

Si votre chien vient à ingérer un de ces champignons rendez vous immédiatement chez votre vétérinaire.

 

L’ail : Faux

L’ail est un excellent aliment avec de nombreuses vertus notamment pour vermifuger vos animaux. Comme de nombreux « produits » il suffit d’adapter et de respecter certaines conditions d’utilisation.
La mauvaise réputation de l’ail vient d’une étude faite au Japon où une dose excessive d’extrait d’ail ( 1.25 ml d’extrait par kg de poids corporel soit 5 g d’ail entier par kg de poids corporel) a été administré en intragastrique à 4 chiens. Rita Hogan, une herboriste canine explique que cette dose équivaut à donner 60 gousses d’ail (ou 4 grosses têtes) à un chien de 34 kg  ou 23 g d’ail (6 à 8 gousses) à un chien de 4.5 kg.
L’ail fait partie de famille des Lilliaceae et du genre Allium. Certains de ses composants organo sulfurés (COS) peuvent endommager les globules rouges sur le long terme et créer ainsi une anémie. L’allicine et l’ajoène dont l’ail est composé, sont de puissants relaxants cardiaques, des vasodilatateurs et des agents hypotenseur.

 

L’oignon, le poireau et la ciboulette ou civette : Vrai

Comme l’ail ils font partie du genre Allium. Le poireau et la ciboulette sont impliqués dans de nombreux cas d’empoisonnement mais c’est l’oignon qui crée le plus de dégâts.
Il a été prouvé que 2 composants organo sulfuré très toxique : le propyl disulfure et notamment le sodium de propylthiosulfate isolés à partir d’oignon bouillis, étaient responsables d’une augmentation de la formation des corps de Heinz, (une anomalie qui entraîne un changement de la structure de l’hémoglobine),  et d’une anémie hémolytique
Il est donc important de vous assurer de ne pas donner d’oignon sous quelques formes que ce soit.

 

Le lait : une question de tolérance

Le lactase est une enzyme sécrétée par la muqueuse de l’intestin qui permet de décomposer le lactose (le sucre du lait) en glucose et en galactose et ainsi en favoriser la digestion. Or cet enzyme disparaît progressivement lors de la croissance du chiot et du chaton, et à l’âge adulte il n’en reste que quelques traces voir plus aucune. Et c’est ce qui va déterminer la tolérance ou non de votre animal.
Toutefois le lait ainsi que ses dérivés, n’ont pas leur place dans l’alimentation d’un carnivore, surtout si l’on souhaite se rapprocher d’un régime naturel. Il peuvent occasionner des troubles intestinaux et des diarrhées.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


© 2019, Carole M.. All rights reserved.

Les commentaires sont clos.
Dutch Dutch English English French French German German Italian Italian Portuguese Portuguese Spanish Spanish