Coquillages et crustacés

Naturellement, les carnivores mangent de la viande. Toutefois, il existe quelques exceptions dont l’alimentation est majoritairement des produits de la mer. Et c’est le cas pour ceux qui vivent sur des îles, comme les loups sur l’île de Vancouver au Canada, les loups sur l’île du Prince de Galles en Alaska, les dingos sur l’île de Fraser mais également le chat viverrin (ou chat pêcheur) vivant dans les marécages ou près de cours d’eau d’Asie du sud est.
Leur régime se compose en grande majorité de poisson (saumon) mais aussi de phoques, d’otaries, de carcasses de baleines, de coquillages (bernaches et palourdes) pour les canidés sauvages et de poissons et crustacés pour le chat pêcheur.

Il est donc logique de se demander si nos chiens et nos chats peuvent eux aussi manger des fruits de mer et lesquels.

Les mollusques

  • Moules (sans coquille)
  • Huîtres (sans coquille)
  • Palourdes (sans coquille)
  • Coquille Saint Jacques (avec ou sans le corail)
  • Seiche (vidée)
  • Calmar (vidé)
  • Poulpe – pieuvre. Pensez à enlever le bec et à vider la tête en la retournant

 

Les crustacés

  • Crevettes
  • Crabes

 

Pour la quantité et la fréquence je vous suggère de ne pas en abuser. Cela doit rester occasionnel, car comme vous le verrez dans le tableau ci dessous, ce sont des produits dont la teneur en sodium est importante.
Les quantités minimales recommandées par la FEDIAF en 2018 sont entre 0.8 g et 0.16 g pour 100 g de nourriture pour les chats et entre 0.10 g et 0.22 g pour 100 g de nourriture pour les chiens. Toutefois cela s’applique aux apports dans l’alimentation sèche et se base sur des apports de 95 à 115 kcal / kg pour les chiens et 75 à 110 kcal/kg pour les chats. Le site américain Perfectly Rawsome recommande un maximum de 100 mg de sodium par tranche de 113 g (4 oz) de ration.

 

 

 

Source 1