Le cru : parce que la nature ne mettrait jamais les animaux en échec.

Le cru : parce que la nature ne mettrait jamais les animaux en échec.

 

Parce que j’ai eu un jour la curiosité de me pencher sur la composition des croquettes que mon chien avait de plus en plus de mal à manger, le choix d’une autre alimentation s’est imposé comme une évidence.
La dominance des céréales, d’amidon, la présence de sous produits animaux m’ont incité à chercher comment nourrir mes animaux sainement.

J’ai rapidement abandonné l’idée de la ration ménagère de par la place prépondérante du riz et des compléments à ajouter. S’il faut supplémenter en vitamines et sels minéraux c’est que seule cette alimentation n’est pas équilibrée.

Je voulais nourrir mes chiens de façon adaptée à leur nature de carnivore.

J’ai donc continué à chercher et j’ai découvert l’alimentation crue :
– Le Barf, acronyme curieux dont la signification première était : Bones And Raw Food, puis qui, sous l’impulsion du Dr Billinghurst, s’est traduite par : Biologically Appropriate Raw Food. Une alimentation qui veut répondre, selon lui, à tous les besoins biologiques d’un omnivore à tendance carnivore, en y incluant une grande proportion de végétaux, d’huiles et de compléments
– Le prey model , le whole prey ou encore Frankenprey (terme inventé par les rawers américains)  qui tente de s’approcher au plus près de ce qu’un carnivore pourrait trouver dans la nature : des proies. Ce modèle s’inspire du RMB Model (raw meaty bones) que défend le Dr Lonsdale, autre vétérinaire australien qui, le premier, a mis en lumière l’alimentation naturelle crue.

J’ai débuté par un barf « accommodé » : viandes, os charnus, abats, poisson et purée de fruits et légumes. Mais après quelques mois j’ai opté pour le Prey Model qui était plus en adéquation avec  ma façon de voir l’alimentation du carnivore. Depuis sa domestication le chien a pris sa place dans nos foyers, mais son évolution au travers des millénaires n’a pas fait évoluer son organisme au point d’en faire un omnivore pour autant.

A travers ce blog, je partage avec vous les informations que j’ai récoltées auprès de professionnels, de vétérinaires, de blogueurs, de chercheurs et autres spécialistes, mais également au cours de ma formation en nutrition canine spécialisée dans l’alimentation crue et industrielle (voir lien au bas de l’article)

Et si je souhaite si ardemment partager avec vous ma conviction que l’alimentation crue est idéale pour les carnivores domestiques, c’est parce que j’en ai constaté les effets bénéfiques sur mes chiens, notamment Moka, dont les crises d’épilepsie essentielle ont quasiment disparu depuis l’abandon des croquettes.

 

Toutefois, ce blog ne se consacre pas uniquement à l’alimentation des chiens, mais également à celles des chats et des furets.  Eux aussi souffrent de la malbouffe et sont nourris avec des aliments non appropriés à leur nature stricte de carnivore. Une rubrique leur est consacrée pour vous expliquer leurs besoins et vous aider dans le changement vers le Prey model ou le Whole prey.

 

Les certifications DNM
Mes formations initiales, mon parcours professionnel et personnel ne me prédestinaient pas à m’intéresser à  l’alimentation animale.
J’ai eu envie d’explorer plus avant les informations compilées sur le blog en m’inscrivant à ces deux certifications, bien qu’elles ne soient pas reconnues en France, pas plus que d’autres formations dispensées en ligne par des organismes anglophones, ce que l’on peut regretter. Seuls les vétérinaires et ingénieurs agronomes ont accès à des formations diplômantes reconnues.
J’ai eu l’occasion de valider et parfaire certaines connaissances, faire le tri dans d’autres. J’ai été conforté dans ma conviction que rien ne vaut une alimentation crue pour nos carnivores domestiques.
Ce blog a pour but de vous permettre de nourrir vos animaux sainement en mettant à votre disposition des informations régulièrement mises à jour. Ce n’est pas une revue scientifique, mais une compilation d’informations provenant de divers professionnels et études scientifiques. Il appartient à chacun de faire ses propres recherches pour nourrir son animal au mieux.

Je vous accompagne et vous conseille dans votre décision de changer d’alimentation.  Pour cela, n’hésitez pas à me rejoindre sur Facebook si vous souhaitez vous renseigner plus avant et poser vos questions.

Bonne lecture

Carole Marret.





© 2016 – 2020, Carole Marret. All rights reserved.