Les compléments

Les compléments

image_pdfVersion PDFimage_printImprimer

Lorsqu’on commence à s’intéresser à l’alimentation crue, ce qui revient le plus souvent c’est la peur des carences.
Alors on se tourne vers le Barf, méthode mise en avant par le Dr Billinghurst. Et là le propriétaire inquiet, se sent rassuré devant tous les compléments à rajouter :
– Yaourt
– Levure de bière
– Algues
– Luzerne
– Huiles végétales ou animales
– Fruits et légumes.

Mais sommes nous toujours dans le cadre de l’alimentation d’un carnivore ? A lire la liste des compléments ainsi énumérés, on est en droit de se poser la question. Et d’ailleurs pourquoi donner tous ces compléments ? Pour se rassurer ? Mais se rassurer de quoi puisque le carnivore n’a pas la même alimentation que l’omnivore que nous sommes.

Que le chien se soit adapté à notre alimentation ne signifie pas pour autant que ce soit bon ou nécessaire pour lui ou pour son organisme. Regardez cet a priori bien connu qui dit que trop de protéines nuit au bon fonctionnement des reins. Si cela est vrai pour un organisme humain, ça ne l’est pas pour celui d’un carnivore dont les protéines animales sont son unique régime alimentaire. Comme peut on encore transposer systématiquement les besoins humains à ceux des animaux ?

Quels sont donc les arguments qui font se tourner vers tous ces compléments ? Si on reste sur le principe que l’on veut se rapprocher au près de ce que notre carnivore aurait trouvé dans la nature, certains des éléments de la liste paraissent alors incongrus :

  • Le yaourt : bien que le lactose soit moins présent dans les produits laitiers du fait des bactéries lactiques qui les transforment, le yaourt est bien souvent la source de tracas digestif notamment des diarrhées. Le calcium qu’il contient se trouve en quantité dans les os charnus. Quant à l’argument des probiotiques, ils sont en grande quantité dans le kéfir de lait qui contient bien moins de lactose.
  • La levure de bière : toutes les vitamines présentes dans la levure de bière le sont dans les abats (cf article). Un beau poil, une peau saine, un transit facilité, tout cela vous l’obtenez avec une alimentation crue équilibrée.
  • Les algues : si les bienfaits de la spiruline sont indéniables pour des chiens souffrant d’arthrose ou de problèmes articulaires, il n’y a aucune raison pour les ajouter en complément de l’alimentation si votre chien est en bonne santé.
    Pour les apports en iode il y a les poisson et les œufs, pour les sels minéraux les abats.
  • La luzerne (alfalfa) : si je m’en réfère aux différents sites sur le barf, cette plante réduite en poudre est une mine de vitamines et sels minéraux … qui sont déjà présents dans l’alimentation. Elle est même utilisée pour détoxifier l’organisme. Mais de quoi parle t’on là ? Un chien nourri au cru et en bonne santé, n’a pas besoin de “détox”.
    La luzerne a également des bienfaits pour contrecarrer les effets secondaires de la chimiothérapie, certes mais tous les chiens au barf ne sont pas traités par chimiothérapie heureusement !
    La luzerne a un effet anti bactérien contre les salmonelles, le ph acide de l’estomac du chien et du chat aussi . (voir article sur les salmonelles).
  • Huiles végétales et animales : sources d’omégas, les gens qui en donnent à leur chien le font parce que nous, les êtres humains, nous sommes en carences à cause de nos mauvaises habitudes alimentaires, et donc transposent ces carences à leurs compagnons à 4 pattes. Encore une fois un chien qui a une alimentation diversifiée en viande, œufs et poissons aura des apports en Omégas 3, 6 et 9 sans avoir recours à des huiles végétales.
    Cependant les huiles animales (saumon, krill) peuvent se substituer aux poissons si le chien n’en mange pas.
  • Fruits et légumes : là il appartient à chacun de faire le choix du mix de fruits et légumes ou non dans l’alimentation. A raison d’une cuillère à soupe par tranche de 10 kg de poids de l’animal, l’ajout ou l’absence ne déséquilibre pas la ration.
    J’ai commencé avec les mix de fruits et légumes, pensant que c’était moins compliqué, plus pratique que la panse verte. L’erreur faite communément c’est de dire que si on ne donne pas de purée de fruits et légumes on doit la remplacer par la panse verte. En réalité la panse ne remplace pas le mix de fruits et légumes, car elle est rincée et ne contient donc aucun végétaux, si ce n’est quelques brins d’herbe. Rien à voir avec tout ce qu’on peut mettre dans les mix de fruits et légumes.
    Mes chiens n’en ont qu’occasionnellement l’été sous forme de glaçons pour les rafraîchir.

Au fur et à mesure de mes documentations et de mes recherches, j’en suis venue à tendre vers le Prey model pour mes chiens : de la viande, des os charnus, des abats, de la panse verte et rien d’autre. Et c’est ce que nous défendons sur le groupe Facebook

Toutefois si votre animal venait à avoir des problèmes particuliers, les compléments naturels lui seront d’une aide indéniable. Vous trouverez ici, une multitude de compléments naturels et leur utilisation.

En conclusion, l’ajout de complément n’a pas lieu d’être si votre chien est en bonne santé et surtout si son alimentation est équilibrée et variée.

© 2016 – 2018, Lilibulle. All rights reserved.

Les commentaires sont clos.