La panse verte

Un peu d’anatomie

La panse verte ou rumen, est un des 4 estomacs des ruminants qui sert de chambre de fermentation

13096324_167568673638920_876558750489861772_n
Appareil digestif d’une vache

Comment ça marche ?

L’animal broute de l’herbe qui tombe dans le réseau (le bonnet) puis dans la panse. Et la rumination commence : les végétaux sont alors renvoyés dans la bouche et mastiqués pendant de longues heures, durant lesquelles les herbes sont broyées en petits brins. A la fin de la mastication, l’herbe ainsi réduite retourne dans la panse où elle est attaquée par tous les micro organismes qui permettent la fermentation des végétaux et la digestion de la cellulose. (1 -2 – 3)

Les apports nutritionnels de la panse verte

L’analyse d’un échantillon de panse verte (n° #G9716346) réalisé par le laboratoire WoodsonTenent LaboratoriesInc. à Gainesville dans l’état de Georgie (USA), montre que le ratio phosphore calcium est de 1:1 ce qui est idéal pour le chien. Le pH global est plutôt acide, ce qui est meilleur pour la digestion, la protéine est à 15.1, la matière grasse 11.7 et il contient les acides gras essentiels, Linoléiques et Linoléniques, dans les proportions recommandées.

Si les données sont exactes comme le montre l’analyse faite ci dessous par une entreprise, il est à noter cependant que le laboratoire cité n’a mis aucune source disponible en ligne sur cette analyse d’échantillon.

La panse verte contient également du Lactobaccilus acidophilus, une bactérie lactique qui est le principal composant des probiotiques. Toutefois cette bactérie aide à la digestion des sucres qui ne sont pas présents dans une alimentation crue comme le Prey Model. Si tous les enzymes, « jus » gastriques et les acides aminés aident à la digestion du ruminant ils n’aident pas la digestion du chien. En effet les enzymes se dégradent en présence d’oxygène. Dès lors la panse verte ne peut pas être considérée comme un aliment probiotique à moins de la donner sitôt l’animal abattu.

Enfin de par son aspect caoutchouteux la panse verte aiderait également au détartrage (4)

 

Analyse de la panse verte  (6) :
Protéines : 13.33 %
Graisse : 12.75%
Fibres brutes : 2.99%
Humidité : 72.24%
Calcium : 0.1%
Phosphore : 0.13%
Bactéries d’acide lactique : 2,900,000 gm
pH: 6.84
Cendres : 1.25%
Calories: 424 cal / dose
Fer : 126.4 mg/kg
Potassium : 0.14%
Manganèse : 25.7 mg/kg
Zinc : 23.11 mg/kg
Sélénium: 0.31 mg/kg

 

La panse verte dans l’alimentation des chiens … et des chats … et des furets.

En matière de panse verte il existe un grand flou sur comment la donner et en quelle quantité.
Certains la donnent pleine avec son contenu, d’autres la donnent vidée. Certains en donnent à hauteur de 20 % de la ration quotidienne, d’autres la considèrent comme un abat et l’incluent donc dans la ration d’abats, d’autres encore en donnent l’équivalent de 2 rations journalières réparties sur la semaine et déduit de la ration de viande.
Jusqu’à présent j’avais donc décidé de faire l’impasse dessus tant que je n’aurai pas rassemblé suffisamment d’éléments qui m’aideraient à y voir plus clair. Et c’est chose faite. Je me suis donc penchée sur plusieurs sites américains, j’ai visionné des vidéos de loups mangeant des proies, et tout ce que j’ai pu lire mènent à la même conclusion : la panse verte se donne vidée de son contenu, rapidement rincée à l’eau claire ou pas selon les personnes.

Parmi les articles que j’ai consulté, un livre a attiré mon attention : “Les loups” de L.David Mech, zoologiste américain expert des loups et Luigi Boitani biologiste italien et directeur du Département de Biologie Animale – Institut de Zoologie à l’université La Sapienza de Rome. Voici un extrait du livre (consultable et téléchargeable gratuitement) :

Vous seriez tenter d’objecter que les chiens domestiques ne sont plus des loups depuis longtemps, et vous n’auriez pas tort. Mais n’avez vous jamais surpris votre chien en train de secouer frénétiquement une peluche ou un linge ? Mon épagneul breton le fait systématiquement avec ses jouets. Ne pourrions nous pas être en droit de nous demander s’il ne s’agit pas de « reliquats » de comportement hérités de leurs cousins sauvages ?

Et en cherchant plus avant j’ai trouvé quelques images intéressantes sur ce blog, notamment les photos de 6 à 11, qui me confortent dans l’idée que le contenu est inutile.

Pour les quantités, elles varient en fonction des chiens. Certains propriétaires en donnent 4 repas complets par semaine, d’autres en ajoutent systématiquement aux rations quotidiennes, d’autres encore en donnent de temps en temps ou quand ils ont la possibilité d’en avoir.
La panse est riche en graisse et doit être ajouter aux ration avec raison. Elle est intéressante pour un animal ayant besoin de prendre du poids, un chien de travail, un animal difficile., ou encore, idéale pour des chiens ayant des pathologies rénales de par son ratio calcium : phosphore

Si vous donnez la panse verte quotidiennement il faudra alors la déduire de la ration de viande et os charnus (pour les raisons indiquées plus haut dans sa composition) et l’ajouter à hauteur de 15 % de la ration (le calculateur fera les calculs pour vous)

On lit souvent à tort que la panse verte n’est pas bonne pour les chats ni les furets, car elle remplace les fruits et légumes. Mais comme nous l’avons vu la panse se donne vidée et contient de nombreux nutriments,. Il serait dommage d’en priver votre chat ou votre furet.

En France, il est quasiment impossible d’en trouver via les filières classiques (bouchers), mais vous pourrez en trouver congelée et entière sur certains sites spécialisés.

Vous aurez donc compris que la panse verte est un mets de choix pour votre chien. Alors si un abattoir vous en propose, ou si vous avez un ou des amis chasseurs, surtout n’hésitez pas ! Munissez vous d’un couteau bien affûté, et surtout découpez la panse en plein air ; tous les utilisateurs se retrouvent sur un point : l’odeur nauséabonde !

 

 

 

(1) : http://bovins-viande.reussir.fr/actualites/fonctionnement-du-rumen-le-bovin-et-les-micro-organismes-vivent-en-symbiose:27704.html
(2) : http://www.fao.org/docrep/w4988f/w4988f03.htm
(3) : http://www.la-viande.fr/animal-elevage/boeuf/rumination-chez-bovins
(4) : http://www.admirationwellness.com/greenTripe1of5.html
(5) : http://www.k9choicefoods.com/analysis.html
(6) : http://www.greentripe.com/index.html