Le jeûne chez le chien

Faire jeûner son chien ou pas, voilà un autre sujet qui fait débat. Peu documentée sur les sites ou abordée chez le vétérinaire, si ce n’est sous son aspect médical, la question du jeûne se pose régulièrement.

Dans leur milieu naturel les carnivores sauvages jeûnent naturellement, la plupart du temps par “obligation”, quand les proies viennent à manquer. Toutefois les animaux sauvages se régulent d’eux même et ne mangent jamais en excès.

Je donne des portions calibrée aux besoins de chacun de mes chiens, ils n’ont donc pas besoin de se réguler, le jeûne ne m’apparaît donc pas une nécessité. D’autant que d’expérience, je sais que s’ils restent plus de 12 heures le ventre vide, ils vont vomir de la bile.

Cependant, certains chiens ont des rations libres et vont limiter d’eux même leur prise de nourriture sur les jours suivants.

 

Je vous propose ci dessous un article concernant le jeûne et je remercie son auteur le Dr Robert Mueller, de m’avoir autorisé à le traduire pour vous le proposer.

 

FAIRE JEÛNER OU NE PAS FAIRE JEÛNER VOTRE CHIEN, TELLE EST LA QUESTION

La question de savoir s’il faut ou non faire jeûner votre chien est un sujet controversé. Le jeûne est principalement un acte de privation volontaire de nourriture, de boisson ou des deux, pour un laps de temps. Cependant, il n’est pas forcément approprié dans toutes les situations. Il y a des moments où il est considéré comme approprié, et il existe des situations où il peut être potentiellement dangereux.

Pour ceux qui suivent et ont lu plusieurs de mes blogs précédents, vous vous rappellerez la valeur du système immunitaire. L’une des choses les plus importantes que nous puissions faire pour nos chiens, est de créer et de maintenir un système immunitaire solide. C’est l’une des clés secrètes les plus importantes pour favoriser une excellente santé.

Les toxines telles que les vaccins, les antibiotiques, les stéroïdes, les vermifuges et les aliments transformés à haute température représentent toutes un défi pour le système immunitaire. Cette réduction de capacité du système immunitaire rend nos chiens plus sensibles aux maladies et aux parasites. Les chiens nourris avec une alimentation industrielle conventionnelle, sont exposés à un certain nombre de toxines chaque jour. Celles-ci peuvent inclure des hormones, des vaccins et des antibiotiques dans la viande, des aliments “transformés” génétiquement modifiés, des métaux lourds et des pesticides.

Ceux qui préconisent le jeûne croient que cette «detox» périodique est essentielle pour construire un système immunitaire solide. Je préconise systématiquement le jeûne, mais j’émets quelques mises en garde concernant cette pratique. Il devrait être évité chez les chiots en plein croissance, les chiens âgés, les femelles allaitantes et les chiens ayant des problèmes de santé spécifiques, pour lequel le jeûne peut être contre-productif. Les chiens de petites races peuvent être sujets à une hyperglycémie qui entraîne une chute soudaine du sucre dans le sang et qui peut être mortelle. Dans ce cas, il est préférable de nourrir le chien en plusieurs petits repas par jour.

Je considère que le jeûne peut créer de nombreux avantages bénéfiques tels que :

    1. Activité accrue des macrophages qui engloutiront et détruiront les bactéries, les virus et autres matières étrangères.
    2. Permettre au système digestif de se reposer et de laisser le corps se concentrer sur d’autres fonctions corporelles importantes.
    3. Permettre au corps de se régénérer rapidement. Il est stupéfiant d’observer un revirement complet des symptômes digestifs tels que les maux d’estomac et la diarrhée, ainsi que le soulagement des allergies.

 

En un mot, un chien domestiqué est capable de tirer des bénéfices du jeûne. Il peut stimuler leur métabolisme, maintenir un appétit et un poids de forme, et optimiser leur santé globale. Pour de meilleurs résultats, vous devriez démarrer lentement en faisant jeûner une fois par mois, puis augmenter le jeûne à une fois par semaine. Le jeûne donnera une coupure au système digestif et permettra au corps de se régénérer et de préserver les enzymes digestives essentielles de l’épuisement. Lorsqu’on permet au corps d’un chien de se concentrer sur d’autres activités métaboliques, il conserve de l’énergie, se détoxifie et résiste aux maladies.

En essayant de décider si le jeûne est sain ou non, vous pourriez envisager que le jeûne n’est nuisible en aucune façon. La nature a passé cinquante millions d’années à perfectionner le mécanisme enzymatique des mammifères pour faire face au manque. À peu près toutes les créatures qui ont existé dans l’histoire du monde, ont sauté un repas de temps en temps. Pour les chiens qui ont un poids stable et une bonne condition physique, il n’y a aucune raison impérative de jeûner. Mais lorsque notre entreprise prend en charge de nouveaux clients, nous traitons habituellement avec des chiens obèses, souffrant d’allergies, de systèmes immunitaires déprimés et en mauvais état général. Dans ce cas, un jeûne pourrait être prescrit par le vétérinaire.